Entourer le patient, Encercler la maladie

La recherche publique

La recherche publique dans le domaine du cancer repose à Toulouse sur trois organismes majeurs : l'Inserm, l'Université Toulouse III - Paul Sabatier et le CNRS. Ces établissements sont régulièrement amenés à réunir leurs compétences, spécifiques, dans le cadre de projets de recherche communs. L'Oncopole accueille ainsi, étroitement associé aux soins et à la recherche privée, des unités mixtes de recherche et/ou de service (UMR ou UMS). En rassemblant moyens humains et techniques, les équipes de recherche publique s'attachent à démultiplier des pistes d'actions ciblées et, à terme, des stratégies thérapeutiques prometteuses.

L'Inserm,
Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale
L'Université Toulouse III - Paul Sabatier (UPS) Le CNRS,
Centre national de la recherche scientifique
L'Inserm est le seul organisme public français entièrement dédié à la recherche biologique, médicale et en santé des populations. Ses chercheurs ont pour mission l’étude de toutes les maladies humaines, des plus fréquentes aux plus rares. L’Inserm est membre fondateur de l’Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé (AVIESAN). Créée en 2009, AVIESAN est en charge de l’analyse stratégique et de la programmation nationale de la recherche dans le domaine biologique et médical.
http://www.inserm.fr/
L'Université Toulouse III - Paul Sabatier forme ses étudiants dans les domaines des sciences, de la santé, de l'ingénierie, des technologies et du sport. Elle développe l'un des plus importants pôles de recherche scientifique français. Sa diversité permet de couvrir tout le champ scientifique concerné par le cancer, de développer l’offre de formation initiale et continue nécessaire.
http://www.univ-tlse3.fr/
Principal organisme de recherche à caractère pluridisciplinaire en France, le CNRS mène des recherches dans l'ensemble des domaines scientifiques, technologiques et sociétaux. Le CNRS est présent dans toutes les disciplines majeures regroupées au sein de dix instituts dont trois sont nationaux.
http://www.cnrs.fr/

L'Inserm, Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale 

 

 

L’Inserm en Midi-Pyrénées

16 équipes travaillent sur le cancer : en recherche fondamentale, pré-clinique, clinique ou en santé publique. La plupart de ces équipes sont intégrées au Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse

 

 

En France, l’Inserm est un acteur clé de la recherche sur le cancer avec 175 laboratoires et près de 20 % du budget de l’Institut. Dans ce combat, l’Institut est en toute première ligne aux côtés de ses partenaires. A son actif :
   - La diversité de ses recherches en biologie,
   - Ses liens privilégiés avec l’hôpital et le tissage de réseaux chercheurs / cliniciens,
   - Ses résultats marquants en biologie des cancers,
   - L'innovation diagnostique,
   - La santé des populations.

 

 

Missions de l'Inserm

  • Initier et soutenir la recherche d’excellence dans les champs de la biologie, de la médecine et de la santé publique,
  • Promouvoir le transfert des résultats et des savoir-faire ainsi que leur développement en produits de santé,
  • Informer et diffuser les connaissances aux pouvoirs publics et à la société civile.

 

 

L'Université Toulouse III - Paul Sabatier  

L'Université Toulouse III - Paul Sabatier (l'UPS) développe une recherche publique de très haut niveau, pour partie liée à des pôles d'excellence. Elle noue dans ce cadre de nombreux partenariats avec les grands organismes scientifiques et justifie à ce titre une place essentielle au sein de l'Oncopole. Ses structures de recherches sous cotutelles sont reconnues en Europe et dans le reste du monde.
L’Université Toulouse III – Paul Sabatier porte, avec ses partenaires (Inserm, CHU http://www.chu-toulouse.fr/, Institut Claudius Regaud http://www.claudiusregaud.fr/ le projet CAPTOR qui :

    - Vise le développement de nouveaux médicaments
   -  Mêle la recherche fondamentale, la recherche clinique, l’étude sociale des questions d’oncologie et la formation continue adaptée aux nouveaux métiers liés à la lutte contre le cancer.

L’ensemble de sa formation santé accueille 12 245 étudiants de la première année commune aux études de santé au doctorat. La formation Santé de l'Université Toulouse III - Paul Sabatier se répartit entre :

Le CNRS, Centre national de la recherche scientifique 

 

 

Le CNRS en Midi –Pyrénées

  • 75 structures opérationnelles de recherche dans tous les domaines de la connaissance et aux interfaces des différentes disciplines,
  • Dont 16 laboratoires et 6 fédérations de recherche dans les sciences du vivant.

 

 

Plusieurs équipes scientifiques du CNRS travaillent dans le domaine du cancer.
Certaines sont implantées sur le site de l'Oncopole :

  • Au sein de l'ITAV (Institut des Technologies Avancées en Sciences du Vivant), Unité de service et de recherche (USR). Sa vocation : mener des travaux interdisciplinaires à fort potentiel de valorisation dans les domaines de l’innovation pour l’étude de la dynamique du vivant et de l’innovation pour le diagnostic et la thérapeutique. Cet institut est hébergé dans le Centre Pierre Potier, bâtiment de Toulouse Métropole, qu’il partage avec une pépinière d’entreprises dédiée aux Biotechnologies.
  • Au sein de l'ETaC, (Epigenetic Targeting of Cancer), Unité de service et de recherche (USR) Pharmacochimie de la Régulation Epigénétique du Cancer, en partenariat avec les Laboratoires Pierre Fabre [Recherche > Une recherche au service du patient > La recherche privée >>> Pierre Fabre]. Sa vocation : mener des recherches sur le mode pluridisciplinaire, de la chimie jusqu’à la biologie, pour identifier des molécules thérapeutiques et des cibles nouvelles. 
  • Au sein du Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse, CRCT, dédié à la recherche fondamentale, pré-clinique et clinique sur le cancer.

 

 

« Le CNRS est fortement impliqué, au travers de plusieurs de ses laboratoires sur le site de Toulouse, dans la recherche en cancérologie.  C’est l’un des premiers organismes à s’être engagé concrètement sur le site de l’Oncopole avec l’installation de l’ITAV, hôtel à projets localisé près d’une pépinière d’entreprises dédiée aux biotechnologies.»

Christophe Giraud
Délégué régional du CNRS en Midi-Pyrénées

 

 

 

 

Témoignage

« L'investissement de l'Inserm dans ce projet de construction d'un hôpital de recherche est une première dans notre histoire»

Armelle BARELLI

Délégué régional Inserm Midi-Pyrénées, Limousin