Entourer le patient, Encercler la maladie

EFS, Laboratoire d’ingénierie cellulaire et UMR5273

UMR5273 CNRS/UPS/EFS - Inserm U1031 STROMALab Dirigée par le Pr. Louis casteilla Directeur Adjoint Dr. Luc Sensebé Directeur Médical et Scientifique EFS chargé de mission Cellules Souches Adultes Directeur équipe 2 - UMR5273 CNRS/UPS/EFS - Inserm U1031 STROMALab

Au-delà de son cœur de métier, l'Etablissement Français du Sang  mène des activités thérapeutiques et de recherche en partenariat avec l’INSERM, le CNRS et l’UPS dans des domaines innovants comme l'ingénierie et la thérapie cellulaire et tissulaire. La thérapie cellulaire offre des perspectives encourageantes dans de nombreux domaines dont celui de certains cancers (lymphomes et leucémies).

La recherche sur cellules souches mésenchymateuses

On retrouve les cellules mésenchymateuses dans tous les tissus. Chez l’adulte, elles sont surtout présentes dans la moelle et le tissu adipeux sur lequel l'UMR travaille plus particulièrement.

Mieux comprendre les cellules souches mésenchymateuses, leurs fonctions chez l'homme in vivo, comment améliorer la façon de les produire et de les utiliser ? Tels sont les différents axes de recherche sur lesquels se penche l'UMR. Leur potentiel est vaste et présente de nombreux attraits dans le domaine du cancer : GVH post-greffe, insuffisance cardiaque post anthracyclines … 

La proximité offerte par l'Oncopole  entre les différentes équipes de recherche permettra :

  1. D'aider à la production de Médicaments de Thérapie Innovante (MTI) qui requiert la mise à disposition de locaux particuliers et l'application de Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF),
  2. L' usage de plateformes techniques qui s'adressent à des problématiques de cellules souches.

Ces recherches exigent en effet des systèmes de cultures très sophistiqués et des outils capables de mettre les cellules dans des conditions proches de l’in vivo (en Hypoxie), afin :

  1. De mieux comprendre leurs fonctions,
  2. De les cultiver ou de les produire en les adaptant à la cible thérapeutique.

 

 

L'UMR 5273 en chiffres :

Aujourd'hui, elle rassemble 45 personnes
2016 : l'UMR comptera 75 à 80 personnes dont 1/3 du personnel proviendra de l'EFS

 

 

 

 

Témoignage

« Les activités de recherche de l'EFS sur les cellules souches mésenchymateuses se sont considérablement développés ces dernières années. Plusieurs équipes de recherche ont été transférés à Toulouse. Ainsi est née l'unité de recherche commune STROMALab (UMR5273) en partenariat avec l'INSERM, le CNRS et l'Université Paul Sabatier. Cet écosystème scientifique Toulouse travaillera à Oncopole de Toulouse. La présence de l'Institut universitaire de recherche sur le Cancer de Toulouse sur le site justifie aussi pleinement notre venue. »

Francis Roubinet,
Directeur de l'Etablissement Français du Sang Pyrénées Méditerranée