Entourer le patient, Encercler la maladie

Le centre de ressources

Le centre de ressources biologiques de l'Institut Universitaire du Cancer de Toulouse (CRB-IUC) rassemble des collections d'échantillons biologiques (cellules, sang, urine, acides nucléiques…) et les informations associées (données cliniques, données anatomo-pathologiques…). Le CRB-IUC assure le recueil, la préparation, la conservation et la mise à disposition des échantillons.

Les objectifs du CRB-IUC

Les objectifs du CRB-IUC sont à la fois :

  1. Sanitaire : la conservation rend les échantillons disponibles pour des analyses complémentaires. Ces examens sont effectués à court ou long terme (prise en compte des avancées scientifiques) afin de fiabiliser le diagnostic, étayer le pronostic ou envisager une prise en charge thérapeutique ciblée lorsqu'elle existe.
  2. Scientifique : une partie des échantillons conservés au sein du CRB est mise à la disposition des chercheurs qui désirent conduire des programmes de recherche sur le cancer. Ces programmes ont pour but de mieux caractériser les différents types de tumeurs et développer in fine de nouveaux traitements.

Le CRB-IUC sera situé au sein de l’Institut Universitaire du Cancer-Oncopole et rassemblera les trois CRB qui existent actuellement sur Toulouse :

  • Le CRB « cancer » du CHU de Toulouse 
  • Le CRB de l’Institut Claudius Regaud 
  • Le CRB HIMIP (INSERM)  

Les missions du CRB-IUC

Les missions du CRB-IUC se déclinent selon trois axes complémentaires :

  1. Assurer une prise en charge de qualité des ressources biologiques (recueil, préparation, conservation) tout en garantissant leur traçabilité 
  2. Favoriser l’exploitation des collections, en fournissant des règles d’accès claires et simples aux prélèvements avec les données cliniques et biologiques associées
  3. Garantir la protection des patients par le respect des lois de bioéthique et de la réglementation en vigueur, par l’information et le recueil systématique de leur consentement et  par l’utilisation éthique des échantillons

Le fonctionnement du CRB-IUC

Actuellement, chaque CRB gère des prélèvements de nature différente (cf. tableau infra).
Les échantillons sont à la fois collectés dans le cadre de la filière de soins des différents sites toulousains et via les établissements de santé de Midi-Pyrénées grâce à la Tumorothèque Régionale (cf. encadré infra).
Grâce à cette mutualisation des ressources, le CRB-IUC pourra proposer des collections de taille suffisante pour que les équipes scientifiques participent à des projets de recherche d’envergure nationale ou internationale.

  CRV-Cancer-CHU CRB-ICR CRB-HIMIP
Collections

- Lymphomes
- Mélanomes
- Tumeurs colorectales
- Tumeurs cérébrales
- Tumeurs osseuses
- Tumeurs pulmonaires
- Tumeurs prostatiques
- Tumeurs gynécologiques

- Tumeurs mammaires
- Tumeurs ORL
- Tumeurs cutanées
- Tumeurs gynécologiques
- Tumeurs des tissus mous

- Hémopathies malignes
- Myélomes

Certifications AFNOR NF S 96-900 En cours (début 2014) N° 2012/43160 du 22-03-2012 En cours
Responsables

Pr P. Brousset

PR A. Brouchet

Dr . Rochaix Pr E. Delabesse

A noter : les trois CRB ont déclaré leurs activités et sont autorisés à céder leurs ressources biologiques dans le cadre de projets de recherche.

L’affichage des ressources biologiques disponibles ainsi que les documents de mise à disposition sont accessibles par les scientifiques en consultant la tumorothèque virtuelle du Cancéropôle Grand Sud-Ouest

 

La tumorothèque régionale de Midi-Pyrénées 

En Midi-Pyrénées, la conservation des échantillons biologiques n’est gérée qu’au sein des CRB.
Pour donner accès à ce service à l’ensemble des établissements de Midi-Pyrénées, Oncomip, avec la collaboration des CRB du CHU et de l’ICR et soutenu par l’Institut National du Cancer, a mis en place la tumorothèque régionale.
Cette organisation permet l’acheminement des échantillons vers le CRB de l’IUC.
Chaque patient, quel que soit le lieu de sa prise en charge en Midi-Pyrénées, peut bénéficier d’analyses complémentaires réalisées par la plateforme régionale de pathologie moléculaire. Ces analyses sont des éléments qui permettront d’améliorer le diagnostic, le pronostic et de proposer un traitement plus performant.
Il est possible, dans un second temps, avec le consentement du patient, d'utiliser les échantillons collectés dans le cadre de la tumorothèque régionale pour des programmes de recherche.