Entourer le patient, Encercler la maladie

Captor, Cancer Pharmacology of Toulouse-Oncopole and Region

CAPTOR : projet scientifique lauréat en mars 2012 d'un appel à projets "Investissements Avenir" et en complément des appels à projets « Instituts Hospitalo-universitaires » lancés en 2010 par l’Agence nationale pour la recherche (ANR). Objectif : mise en place d’un pôle d’excellence spécifiquement dédié à la recherche, la formation, l’accompagnement social et les traitements innovants en cancérologie. Il représente un financement sur cinq ans de 10 millions d’euros.

CAPTOR en bref

Pôle Hospitalo-Universitaire en Cancérologie de Toulouse
MEDICAMENTS ANTI CANCER

Les médicaments restent, aujourd’hui, le traitement majeur contre les cancers. Le projet CAPTOR (Cancer Pharmacology of Toulouse-Oncopole and Region) est un vaste projet de recherche consacré à l’innovation, l’évaluation, la diffusion des médicaments anti-cancéreux ainsi qu’à la formation relative à ces domaines. Le projet CAPTOR est  coordonné par le Pr. Guy LAURENT, hématologue au CHU de Toulouse et porté par l'Université Toulouse III - Paul Sabatier. CAPTOR est lauréat des Investissements d’Avenir lancé en 2010 et est doté d’un financement de 10 millions d’euros sur cinq ans par l’Agence Nationale de la Recherche .

Ce pôle d’excellence représente l’une des principales composantes du projet médico-scientifique de l’Oncopole de Toulouse. Il bénéfice de l’ensemble des compétences cancérologiques de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, du CHU de Toulouse, de l’Institut Claudius Regaud, du Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse, réunis au sein de l'Institut Universitaire du Cancer de Toulouse ainsi que des partenaires industriels présents sur le site de Langlade et un réseau de start-up.

Cette organisation qui a su anticiper les orientations du futur Plan cancer 2014-2018 dévoilé début décembre, confirme que "le transfert des découvertes scientifiques s'accélère au bénéfice des patients" comme le note l'Institut national du cancer (Inca).

Le projet CAPTOR s'inscrit dans la dynamique de la création de l'Oncopole de Toulouse.

CAPTOR fera  valoir la présence sur le même site  de Toulouse Langlade, d’un hôpital entièrement dédié au cancer (l'Institut Universitaire du Cancer/IUCT-O, ouvert en 2014, avec un contenu de 300 lits), d’un grand centre de recherche académique (le Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse) CRCT,  UMR INSERM 1037 avec 12 équipes pour un total de plus de 200 personnes), des centres de recherche industriels ainsi que d’un riche réseau d’entreprises de biotechnologie. 

CAPTOR est centré sur le médicament anticancéreux et s’articule autour de 4 axes : 

Un axe « Innovation » ou la recherche des nouveaux médicaments

Animé par le Dr Jean Jacques FOURNIE, directeur du Centre de Recherche en Cancérologie de Toulouse. Cet axe est dédié à la découverte de nouvelles molécules au terme de plusieurs étapes dont la définition de nouvelles cibles, le criblage de molécules issues du patrimoine chimique des partenaires industriels de site, et le développement des modèles d’études précliniques. Plusieurs thématiques seront développées en tenant compte des potentialités de site, des besoins sanitaires, et des perspectives de valorisation industrielle. Une priorité sera donnée à des médicaments ciblant le métabolisme des cellules tumorales, la réponse immunitaire du patient, et certaines enzymes dont les tyrosine-kinases assurant la survie et la prolifération des cellules cancéreuses.

Un axe « Recherche clinique »

Autour de ces nouveaux médicaments en continuité avec les travaux de portée internationale réalisés depuis plusieurs années par les équipes toulousaines dans le domaine de l’hématologie (myélome, leucémie) et de la cancérologie, (cancer du sein en particulier mais aussi cancer du colon, poumon, peau, sphère urologique, ORL, cerveau, etc). Cet axe est dirigé par le Professeur Michel ATTAL, spécialiste international du myélome multiple et directeur du Centre de Lutte contre le Cancer, Claudius Regaud. Il devrait tirer profit du dynamisme des équipes liées à l’IUC dans le domaine des phases III (études comparant plusieurs types de médicaments ou association) mais aussi dans le domaine des phases I et II (évaluation de tous les nouveaux médicaments sur des effectifs limités), dans la continuité des efforts menés dans ce domaine depuis plusieurs années par l’ICR.

Un axe de recherche en « Pharmacologie sociale »

Ou les médicaments dans la vraie vie qui vise à évaluer le parcours des médicaments anti-cancéreux mis sur le marché et notamment les conditions d’utilisation, les effets secondaires non détectés par les études phase III, le réel rapport bénéfice risque, ainsi que les conséquences des inégalités sociales sur l’accès à ces médicaments et les modalités d’administration. Cet axe s’inscrit dans la tradition de la pharmacologie sociale toulousaine et tire profit de l’expérience du suivi des patients à domicile développé dans le service d’Hématologie du CHU de Toulouse (projet de télémédecine « Assistance des Malades Ambulatoires » / AMA). Cet axe est dirigé par le Professeur Guy LAURENT en collaboration avec l’équipe du Professeur MONTASTRUC, des chercheurs en sciences sociales et une équipe d’infirmières coordinatrices.

Un axe « Education / Formation »

Dirigé par les Professeurs Roland BUGAT et Elie SERRANO. Cet axe a pour objet de répondre aux besoins des nouveaux métiers dans les 3 composantes citées plus haut et de contribuer à la diffusion des savoirs :

  • Formation en sciences biologiques et de l'ingénieur dans la continuité de l'action menée par l'Ecole Doctorale et de Biologie, Santé et Biotechnologies.
  • Formation à la méthodologie des essais cliniques en oncologie (personnel clinicien, Investigateur, cadre de l'industrie) et formation aux nouveaux métiers.
  • Masters professionnels, Diplôme universitaire, Serious game ouverts aux personnels de soins et travailleurs sociaux pour la prise en charge durable des patients.
  • Licence professionnelle " Administration et gestion des bases de données cliniques ".
  • Ecole d'été sur le médicament en partenariat avec le Parc cientifc de Barcelona et l'univesité de Montréal et médiation scientifique à destination des lycéens.

Le projet de CAPTOR est classé 1er ex-aequo avec un consortium parisien (projet PACRI) par une commission indépendante d'experts étrangers réunis sous légidede l'Agence Nationale de la Recherche.

Le financement du projet CAPTOR par l'Agence Nationale de la recherche est une preuve de confiance de l'Etat vis-à-vis de la cancérologie Toulousaine, un bonus pour l'innovation en termes de recherche fondamentale, clinique et sociétale, appliquées au cancer, et un honneur pour les laboratoires de recherche publics et privés, le CHU de Toulouse et l'Institut Claudius Regaud. CAPTOR représente un des projets structurant de l'Oncopole de Toulouse.

Le succès de CAPTOR est aussi celui de l'Université Paul Sabatier, porteur de projet, plus de la moitié du personnel impliqué dans ce projet étant universitaire ou hospitalo-universitaire.

Contact : contact@captor-cancer.fr

 

 

 

 

Paola B. Arimondo, Directrice de Recherche USR 3388, Centre de Recherche & Développement Pierre Fabre, secdir@etac.cnrs.fr, 05 34 50 62 07

"CAPTOR est l'ossature, le point de départ de l'Oncopole. Les forces vives sont regroupées sur un même site et partagent la même organisation. Il apporte une véritable structuration aux équipes concernées et cette labellisation va donner un élan très fort au projet."

 

 

 

 

Témoignage

« Le financement du projet CAPTOR par l'agence Nationale de la recherche est une preuve de confiance de l'Etat vis-à-vis de la cancérologie toulousaine, un bonus pour l'innovation en termes de recherche fondamentale, clinique et sociétale, appliquées au cancer, et un honneur pour les laboratoires de recherche publics et privés, le CHU de Tououse et l'Institut Claudius Regaud. CAPTOR représente un des projets structurants de l'Oncopole de Toulouse.»

Guy Laurent, professeur d'hématologie à l'hôpital universitaire de Toulouse, responsable du projet scientifique de CAPTOR.